Prendre RDV

01 44 07 08 13

126 bd Saint-Germain 75006 PARIS

IVG

IVG ( interruption volontaire de grossesse )


La loi

En France, le délai légal d'interruption volontaire de grossesse est fixé à la fin de la 12ème semaine de grossesse soit 14 semaines après le 1er jour des dernières règles (14 semaines d'aménorrhée).Si la jeune fille est mineure non émancipée elle doit avoir l'autorisation d'un représentant légal (adulte majeur, pas obligatoirement le père ou la mère).

Une consultation psycho-sociale est systématiquement proposée après l’IVG. Elle permet à la femme (majeure ou mineure) de parler de sa situation si elle en ressent le besoin. Deux consultations à une semaine d’intervalle est obligatoire.

 


Différents types d’avortements

La méthode médicale ou médicamenteuse:

Nécessite la prise de deux médicaments à 48 heures d’intervalle. Le premier médicament (mifépristone) interrompt la grossesse et prépare l’expulsion, le deuxième (misoprostol) provoque des contractions et l’expulsion de l’œuf.

Elle est pratiquée jusqu’à la fin de la 5ème semaine de grossesse, soit au maximum 7 semaines d’aménorrhée. 
En établissement de santé, ce délai peut être prolongé jusqu’à 7 semaines de grossesse (soit 9 semaines d’aménorrhée).

Des antalgiques, qui agissent contre la douleur, sont le plus souvent prescrits. Les saignements durent généralement une dizaine de jour.

Dans 60 % des cas, l’avortement (expulsion de l’œuf) se produit dans les 4 heures suivant la prise du misoprostol , dans 40 % des cas, l’avortement aura lieu dans les 24 à 72 heures suivant la prise du misoprostol.

Une visite de contrôle est absolument nécessaire 2-3 semaines après afin de vérifier l’expulsion complète du sac. Le taux de succès de la méthode est d’environ 95 %.

Lors de la consultation de contrôle, le médecin vérifie que la femme dispose d’un moyen contraceptif adapté à sa situation.

 

La méthode chirurgicale ou instrumentale

L’IVG chirurgicale peut être pratiquée jusqu’à la fin de la 12ème semaine de grossesse, soit 14 semaines d’aménorrhée; elle est pratiquée obligatoirement en établissement de santé.

Cette méthode est plus connue sous le nom d'aspiration et est pratiquée sous anesthésie locale ou générale. Dans tous les cas, il est conseillé de prendre rendez-vous le plus tôt possible, compte tenu des délais d'attente.

Une consultation pré-anesthésique (si une anesthésie autre que strictement locale est prévue).

Une hospitalisation de quelques heures est suffisante, même si elle est pratiquée sous anesthésie générale. L’intervention se déroule dans un bloc opératoire. Elle dure une dizaine de minutes.

La méthode contraceptive choisie par la femme est prescrite avant la sortie.

Le risque d’échec d’une IVG par aspiration est très faible (taux de succès d’environ 99,7 %).

Les complications après une IVG sont rares. Cependant, dans les jours suivant l’IVG, la femme peut présenter : de la fièvre, avec une température supérieure à 38° ; des pertes importantes de sang ; de fortes douleurs abdominales ; un malaise. La femme doit alors rapidement contacter l’établissement où a eu lieu l’intervention, il peut s’agir d’une complication